Connexion
Previous Next

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives


Dimanche 13 novembre 2016. Roumen Radev, ancien général des forces armées aériennes, jusqu’à cet été inconnu du grand public, ce qui d’ailleurs pu jouer en sa faveur, a remporté l’élection présidentielle avec 59,35 % des voix, selon les résultats officiels. Sa candidature était soutenue par le Parti socialiste (BSP ex-parti communiste).

Il a créé la surprise en devançant sa rivale Tsetska Tsacheva (36,17 % des voix), candidate du parti au pouvoir (GERB), et actuelle présidente de l’Assemblée nationale, dès le premier tour. Elle était pourtant favorite dans les sondages et  avait rassemblé une grande partie de la droite bulgare autour d'un projet de développement des relations avec l’Union européenne.

 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le 13 novembre 2016, en Moldavie, Igor Dodon, Président du Parti socialiste de Moldavie et pro-russe, a remporté la victoire avec 56,5 % sur sa rivale, Maïa Sandu (42 % des suffrages), pro-Européenne, ancienne ministre de l’Éducation, ancienne conseillère du Directeur de la Banque Mondiale à Washington et favorable à l'entrée de la Moldavie dans l'Union européenne.
Bien que les pouvoirs du président soient limités, cette élection étant la première au suffrage universel depuis vingt ans (auparavant il était élu au scrutin parlementaire), elle accorde donc une légitimité nouvelle au candidat élu.
C’est cependant une élection à forte abstention, en effet, au premier tour, seuls 49 % des votants se sont rendus aux urnes et seuls 10 % des jeunes (qui sont plutôt favorables à Maïa Sandu et qui se sont plus déplacés au second tour).
Les deux candidats ont dénoncé des fraudes, et Maïa Sandu le manque de bulletins disponibles pour les nombreux électeurs de la diaspora, censés lui être plus favorables.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Cela fait trois ans déjà que la Russie invite 15 000 étrangers (de 198 pays) à étudier gratuitement dans une des nombreuses universités (plus de 500)examen à l'universit Bauman qui participent à ce programme.

Les matières proposés sont les plus diverses et vont de la langue russe à la physique nucléaire (659 !).

Depuis 2016, les demandes d'inscription se font par un site internet : www.russia.study, la prcédure est simple et ne prend pas plus de 20 minutes.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

La première vague de voyageurs venait de Moscou et de Strasbourg et avait Paris pour destination.
De la bouche de nos invités : au programme visites du Louvre, du centre Pompidou, de la tour Eiffel, au passage du métro et des autobus pour finir par ne plus sentir ses jambes. Uun retour nocturne accompagné d'une tentative d'entrée dans un autre maison que celle de notre hôte, suivi d'un départ en courant lorsque nous nous sommes aperçus de notre méprise.

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives


L’Agence spatiale européenne confirme que l’engin s’est écrasé sur la Planète rouge, mercredi 19 octobre. L’impact a été photographié par une sonde de la NASA.

Les équipes de l’ESA n’ont plus aucun espoir d’entrer en contact avec l’engin, qui devait communiquer pendant environ huit jours des données météorologiques et environnementales.
 Largué quatre jours plus tôt par la sonde TGO (Trace Gaz Orbiter), il devait passer en six minutes d’une vitesse de 21 000 km/h à 10 km/h seulement, avant de se poser.

Note utilisateur: 4 / 5

Etoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles activesEtoiles inactives

Le site « Portail russe de France » est un projet porté par des bénévoles de la communauté russophone de France.
Participent au projet : le réseau de solidarité et d'entraide « Russie-France secours d'urgence »/«Россия-Франция: скорая помощь», les collectifs « Mémoire commune »/«Общая память», et « Le lien des générations »/«Связь поколений».
La commission des questions humanitaires et sociales du Conseil de coordination des Russes de France est partenaire du projet.
Nos objectifs :
- Rassembler la communauté russophone de France autour de valeurs de solidarité, d'entraide, d'humanisme et de dialogue.
- Faire connaitre et soutenir des projets sociaux et humanitaires en France, en Europe et dans l'espace post-soviétique.
- Apporter de l'aide aux russophones de France qui en ont besoin.
- Apporter de l'aide aux francophones vivant en Russie ou dans les pays ayant fait partie de l'URSS.
- Développer les liens franco-russes et les projets communs, dans les domaines sociaux, humanitaires, ou culturels.
Le projet est ouvert à tous ceux qui souhaitent s'y investir et qui partagent ces objectifs et valeurs, que ce soient des particuliers ou une organisation, nous les accueillerons avec plaisir ! 

 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

 

En 2004, la sonde européenne Rosetta a quitté la Terre pour un voyage long de 10 ans. Sa destination ? La comète Churyumov-Gerasimenko.

Cette expédition, d'une durée de 18 mois au moins, a pour objectif de comprendre les processus qui ont mené à la formation du système solaire. En effet, les comètes se sont formées en même temps que le système solaire il y a 4,5 milliards d'années, bien avant les planètes. Leur étude est donc l'occasion de mieux comprendre la situation qui prévalait lorsque notre système solaire est né.

© 2021 Portail russe de France