Connexion
Previous Next

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives


Dimanche 13 novembre 2016. Roumen Radev, ancien général des forces armées aériennes, jusqu’à cet été inconnu du grand public, ce qui d’ailleurs pu jouer en sa faveur, a remporté l’élection présidentielle avec 59,35 % des voix, selon les résultats officiels. Sa candidature était soutenue par le Parti socialiste (BSP ex-parti communiste).

Il a créé la surprise en devançant sa rivale Tsetska Tsacheva (36,17 % des voix), candidate du parti au pouvoir (GERB), et actuelle présidente de l’Assemblée nationale, dès le premier tour. Elle était pourtant favorite dans les sondages et  avait rassemblé une grande partie de la droite bulgare autour d'un projet de développement des relations avec l’Union européenne.

 

Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives

Le 13 novembre 2016, en Moldavie, Igor Dodon, Président du Parti socialiste de Moldavie et pro-russe, a remporté la victoire avec 56,5 % sur sa rivale, Maïa Sandu (42 % des suffrages), pro-Européenne, ancienne ministre de l’Éducation, ancienne conseillère du Directeur de la Banque Mondiale à Washington et favorable à l'entrée de la Moldavie dans l'Union européenne.
Bien que les pouvoirs du président soient limités, cette élection étant la première au suffrage universel depuis vingt ans (auparavant il était élu au scrutin parlementaire), elle accorde donc une légitimité nouvelle au candidat élu.
C’est cependant une élection à forte abstention, en effet, au premier tour, seuls 49 % des votants se sont rendus aux urnes et seuls 10 % des jeunes (qui sont plutôt favorables à Maïa Sandu et qui se sont plus déplacés au second tour).
Les deux candidats ont dénoncé des fraudes, et Maïa Sandu le manque de bulletins disponibles pour les nombreux électeurs de la diaspora, censés lui être plus favorables.

© 2021 Portail russe de France